Tendinite du coude

Tendinite ou tendinopathie ou épicondylite ou épichondylopathie

 

Diagnostic

Une « tendinite » au coude est le résultat d’une hypersollicitation des muscles de l’avant bras attachés à la face externe ou interne du coude.

La tendinite externe est la plus fréquente. C’est le « tennis elbow ». Mais cette souffrance ne survient pas seulement aux sports mais également chez les travailleurs de force.

Le diagnostic est en général facile à la simple palpation de l’endroit où s’attachent les muscles au coude.

 

Les examens complémentaires ne sont pas toujours utiles et servent surtout à éliminer un autre diagnostic : radios, échographie. L’électromyogramme peut avoir son intérêt pour éliminer la compression de la branche du nerf radial, fréquemment associée et pouvant expliquer la résistance au traitement.

 

Traitement

traitement-tendinite-coudeLe traitement a longtemps consisté à faire de la rééducation et de l’auto rééducation en massages transverses profonds, qui consistent à masser fermement l’endroit douloureux le plus souvent possible. On peut également porter une brassière au milieu de l’avant-bras pour soulager la tension musculaire.

Mais le traitement moderne aujourd’hui est plutôt la sismothérapie ou ondes de choc et le PRP.

Les ondes de choc sont des séances de physiothérapie en cabinet de rééducation qui consiste à percuter la zone sensible à haute fréquence pour solliciter sa cicatrisation. Ces séances doivent être espacées d’une semaine et la première séance améliorante doit faire arrêter le traitement pendant six semaines à deux mois. Car les ondes de choc peuvent également entretenir la maladie et empêcher la guérison et les tendinites mettent minimum six semaines à s’améliorer après un traitement efficace. En cas d’efficacité partielle quelques séances peuvent être renouvelées.

Bien sûr un repos physique relatif participe à la bonne évolution. Mais bien souvent on peut continuer ses activités avec efficacité des ondes de choc.

 

traitement-tendinite-tous

P.R.P. :

En l’absence d’efficacité des ondes de choc, on peut proposer le PRP (plasma riche en plaquettes) :

il s’agit d’injecter à l’endroit de la souffrance tissulaire vos propres plaquettes sanguines qui constituent un médicament cicatrisant très intéressant.

En ambulatoire on réalise une prise de sang. On centrifuge votre sang pour en séparer les plaquettes et on vous les réinjectent au bout de 15 minutes. L’idéal est de respecter un repos assez strict de quelques jours pour que le produit sanguin ne s’échappe pas trop vite de la zone à traiter. Bien sûr un repos relatif de six semaines est également intéressant dans les suites pour participer à la bonne évolution.

Au coude le temps de guérison après PRP est variable de quelques semaines à plusieurs mois, voire la nécessité du renouvellement de quelques séances d’ondes de choc pour accélérer le résultat.

La sismothérapie et le PRP sont le traitement de toutes les tendinites (sauf l’épaule ou les études ne prouvent pas leur efficacité) et sont pratiqués à notre clinique du sport.

En vidéo

  • Traitement d'une tendinite du coude par sismothérapie

Retour à la liste des pathologies