Rupture du tendon d’achille

Le tendon d’Achille attache le muscle triceps principal du mollet à l’arrière du talon (calcanéum) et permet la propulsion sur l’avant du pied en force à la marche ou à la course.

 

Diagnostic

diagnostic-tendon-achille-anatomieLe diagnostic est très facile et pourtant mal connu.

 

Lors de la rupture la personne en cours d’impulsion sur l’avant du pied a souvent l’impression d’avoir été brutalement frappée sur le tendon, mais quand elle se retourne il n’y a personne.

Cet épisode est parfois négligé car la douleur régresse vite ne laissant qu’une petite boiterie, ne permettant pas de reprendre le sport mais permettant la marche et de bouger le pied (car d’autres tendons font aussi bouger le pied même s’ils sont moins puissants).

 

Le signe de Thomson fait le diagnostic à coup sûr et tout le monde peut le faire :

 

A plat ventre sur une table en laissant bien dépasser les pieds, du côté atteint le pied tombe plus. Et quand l’examinateur presse le mollet du côté atteint le pied ne bouge pas ou bien moins que de l’autre côté, pouvant la rupture du lien principal entre le mollet et le pied.

 

L’échographie n’a donc pas beaucoup d’intérêt, d’autant qu’elle peut fréquemment se tromper au stade précoce, rassurant malheureusement à tort, et conduisant à retarder le traitement qui est relativement urgent pour éviter la chirurgie, qui contrairement à ce que l’on croit souvent n’est pas forcément nécessaire.

 

 

En vidéo

  • Diagnostic d'une rupture du tendon d'Achille

Traitement

Le traitement universellement reconnu de la rupture vue tôt, est l’immobilisation stricte sans appui en équin (pointe du pied vers le bas pour que les 2 fragments rompus puissent se rejoindre) 6 semaines, puis rééducation très douce et très progressive, pour ne pas risquer de récidive pendant le premier mois de la rééducation.

Ce traitement doit être d’autant plus choisi si le blessé a dépassé  40 ans ou présentait une gêne avant la rupture (tendinite), car le tendon sera très abimé et difficilement suturable.

La chirurgie classique, suture en ouvrant avec une cicatrice dite “chirurgie à ciel ouvert” est souvent réservée au personnes ayant un diagnostic plus tardif, et nécessite parfois une greffe tendineuse, et la même durée d’immobilisation, avec des risques de cicatrisation, d’infection, car le tendon est juste sous la peau.

traitement-rupture-tendon_reparation-du-tendon-d-achille-2

La chirurgie percutanée peut être proposée aux sujets jeunes et sportifs de bons ou haut niveau souhaitant tenter de récupérer plus vite. Car la cicatrisation complète d’un tendon d’Achille opérée de manière classique ou simplement immobilisée est très longue, passant par une longue période de tendinopathie hypertrophique.
traitement tendon-achille-tenoligElle consiste à passer des fils à travers la peau pour rapprocher les fragments rompu de manière plus solide avec une immobilisation plus courte et une récupération plus rapide.

Le protocole post opératoire de cette prise en charge percutanée nécessite beaucoup de rigueur pour ne pas avoir d’infection sur les fils de suture dont les extrémités sortent en dehors de la peau le temps de la cicatrisation de 6 semaines.

En conclusion , il est important que le diagnostic de cette blessure soit mieux connu, il peut être fait par tous.