Lésion du cartilage

Traitement

Le traitement médical ou rhumatologique des pertes de substances cartilagineuses traumatiques ou arthrosique précoce, associe repos physique évitant les activités de courses et de saut et de port de charges et des injections d’acide hyaluronique appelées visco-supplémentation.

Chirurgie

Les lésions du cartilage du genou du sujet jeune peuvent être réparées, pour cela il existe 4 méthodes :

Les perforations de  Pridie :

Elle consiste à faire des tous petits forages à vitesse lente, au cours d’une arthroscopie, dans l’os privé de son cartilage pour stimuler une cicatrisation fibrocartilagineuse père qui remplacera le cartilage.

La greffe de cartilage par transfert de cartilage ou mosaïc plastie  :

mosaïcplastie

Mosaïcplastie de cartilage fémoral du genou, flèche en jaune zone greffée en mauve zone donneuse

La lésion du cartilage se situe en secteur porteur. Certaines zones de votre cartilage en secteur non porteuses peuvent être prélevées pour être transférées lors d’une intervention chirurgicale vers le secteur important porteur lésé.

L’utilisation de cellules progénitrices de votre moelle osseuse :

(même méthode que pour l’ostéonécrose de la tête fémorale de la hanche)
Votre moelle osseuse contient des cellules que l’on appelle pro génitrices, qui sont  capables de se transformer en n’importe quel tissu de notre corps (musculaire, cartilagineux, osseux…), si elles sont mises en présence de ce tissu. Cette méthode est utilisée depuis longtemps pour faire des greffes de moelle osseuse injectable, ou traiter certaine maladie du sang. Elle est désormais utilisée pour régénérer votre capital cartilagineux.

Au cours d’une seule anesthésie votre moelle osseuse est prélevée dans votre bassin, les cellules intéressantes sont séparées dans une centrifugeuse, puis réinjectées dans votre articulation.

La greffe de cartilage par cultures cellulaires :

Elle consiste dans un premier temps à prélever des cellules cartilagineuses puis en faire la culture sur un support qui sera positionné lors d’une deuxième intervention sur la perte de substance cartilagineuse. Cette méthode est encore en cours d’étude et d’évaluation.